Réflexion : pourquoi le BBQ devient-il une véritable passion ?

corne d'abondance bacon fromage jalapeno barbecue bbq
Cornes de bacon fromage jalapeño fumées au BBQ.
12 décembre 2017
reconnaitre-bon-mauvais-barbecue
Réflexion : Reconnaître le vrai du faux Barbecue
14 janvier 2018

vu briquettes charbon de bois allumés king frog bbq

 

Pas évident à comprendre pour une personne extérieure qui n’a pas encore été atteinte par le virus de la fumée et qui est en droit de se demander où est l’intérêt de fumer de la viande pendant des heures et des heures, que ça soit sous la canicule ou dans le froid. Après tout, il serait plus facile de la découper finement et de la cuire rapidement ! Qu’est ce qui justifie donc un tel engouement qui fait que certains sont prêts à faire des milliers de kilomètres pour s’affronter dans des joutes de BBQ ou encore dépenser des fortunes dans un fumoir ? Ce papier est justement fait pour expliquer les différents aspects qui font que cette passion nous anime.

 

Une transformation qui donne un produit fini unique. Incontestablement c’est l’argument numéro un, celui pour lequel je dépense mon temps et mon argent dans la création de ce site web qui a pour but d’expliquer les rudiments du fumage à chaud dans un pays où ce n’est pas une tradition. Le barbecue est la meilleure méthode de cuisson par la chaleur au monde, la seule capable de maximiser naturellement et simultanément les critères de saveur, de tendreté, d’apparence et de jutosité de la viande. Pour s’en rendre compte, c’est simple, il suffit de faire goûter du vrai barbecue à quelqu’un pour la première fois, cette expérience se transforme en révélation pour beaucoup. Comble de la satisfaction personnelle, la seule solution est de le faire chez soi puisque ces méthodes de production ne sont pas compatibles avec la restauration standard. En plus c’est extrêmement simple et possiblement très peu coûteux, que des avantages !

 

Une saveur liée à nos ancêtres. Pourquoi certains n’accrochent pas quand d’autres deviennent de véritables bbq geeks ? La chasse, la cueillette, la conservation des aliments par le fumage, ou la maîtrise du feu ont constitué, dans un passé plus ou moins lointain, le travail dont dépendait l’homme pour sa survie. Ces activités sont devenues de nos jours des loisirs populaires. Toutes ces pratiques liées à la nature ont en commun le fait de faire ressortir en nous cet instinct de chasseurs-cueilleurs hérité de temps anciens. J’ai lu un jour que la saveur de la fumée était possiblement inscrite dans nos gènes et c’est pour cela que c’est globalement la saveur la plus appréciée chez les adultes. Pas étonnant que nous soyons si accros aux barbecue ribs !

 

« A process of trial and error »

 

Le processus de création artisanale du produit. Le mot anglais « Craftsmanship » est celui qui résume le mieux le barbecue, c’est la notion du travail manuel à petite échelle en suivant les règles d’un savoir-faire établi. Le terme qui s’en rapprocherait le plus en français est celui d’« artisanat». En interviewant un ami micro brasseur, je me suis aperçu que les motifs de satisfaction dans la création de la bière étaient exactement les mêmes qu’en barbecue : on agit sur différents ingrédients naturels pour déclencher des transformations qui créent un nouveau produit. Que ce soit en BBQ ou en brassage, pour une même recette et avec les mêmes ingrédients on peut obtenir des résultats très différents ! Preuve que ces paramètres, pas toujours maitrisables, sont nombreux et qu’une fois combinés entre eux donnent une infinité de possibilités, laissant certes beaucoup de place à l’erreur mais se révélant tellement gratifiantes lors de nos réussites. C’est ce jeu de maîtrise des variables qui constitue une énigme passionnante.

 

L’expérimentation. En BBQ, difficile d’éprouver une lassitude puisqu’à chaque fumage on apprend quelque chose de nouveau, et ce peu importe son niveau d’expérience. Etant un étudiant perpétuel on a l’impression d’être en constante progression. De plus, en fumage à chaud, il y a toujours quelque chose à tester, voilà pourquoi je conseille de noter les résultats dans un carnet car après 10 ans de fumage ça fait beaucoup d’informations à retenir. Ce qui est bien aussi, c’est que quel que soit sa région ou son pays d’origine chacun peut apporter quelque chose de nouveau. C’est un peu comme si nous avions le même langage mais pas la même écriture.

 

La révolution technologique. L’expression « c’était mieux avant » ne s’applique clairement pas au barbecue ! Premièrement pour le côté pratique, on trouve de nos jours, des instruments de mesure comme des thermomètres qui nous facilitent grandement la vie. Mais la véritable révolution, rendu récemment possible grâce au progrès technologique, c’est la compréhension au niveau moléculaire du monde qui nous entoure. Depuis les années 80, ces études ont permis de révolutionner et d’améliorer des disciplines ancestrales comme l’agriculture ou la cuisine. Ainsi les progrès de la gastronomie moléculaire ont été un bond en avant colossal pour comprendre les transformations complexes qui s’opèrent lors de la cuisson de la viande à basse température. Pour résumer, je dis souvent que le barbecue c’est la cuisson sous-vide du « redneck ». C’est sur cette école dite « modernist » que se base Kingfrogbbq.com, et comme on n’arrête pas le progrès, les perspectives d’avenir semblent radieuses pour nos papilles.

 

Attention il y a pourtant un inconvénient majeur au barbecue ! Après cet éloge dithyrambique, il fallait bien trouver un défaut. Le seul que je vois c’est qu’il est difficile de manger une viande cuite avec un autre mode de cuisson après avoir expérimenté le vrai BBQ. Le fumage à chaud a la fâcheuse tendance à exacerber les défauts des autres modes de cuisson !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *